Notre Blog

Découvrez comment la technologie transforme et simplifie la gestion du transport maritime.

Vous y découvrirez les actualités sur les dernières technologies de la logistique. Notre objectif est d'aider les responsables de la logistique à tenir à jour leur vision de leur univers professionnel.

Le système de gestion des transports (TMS) versus le système de gestion des flux maritimes (SMS) : quel est l’outil le plus indiqué pour vous aider à surmonter l’«effet Amazon» ?

Les géants du commerce électronique ont indubitablement révolutionné la façon dont nous faisons nos achats, tout en modifiant les attentes des clients vis-à-vis des services de livraison et de la logistique. Le client d’aujourd’hui exige la totale, c’est-à-dire des délais de livraison plus courts, le suivi en temps réel du colis, une gestion de crise efficace, des coûts réduits et une transparence accrue, rien que ça ! Appelé à juste titre l’« effet Amazon », ce phénomène a envahi l’ensemble des secteurs liés au transport physique de marchandises, y compris celui du transport maritime.

Pour répondre aux attentes sans précédent de la clientèle d’aujourd’hui, il convient de faire appel à des systèmes sophistiqués de gestion de la chaîne logistique et d’utiliser efficacement les données en vue d’atteindre l’excellence sur le plan opérationnel. Les responsables logistiques sont soumis à une pression immense : pour tenir la cadence, ils doivent souvent recourir à un système de gestion des transports (TMS ou "Transportation Management System").

Le TMS est-il vraiment un outil adapté pour le secteur du transport maritime ? Ou avons-nous plutôt besoin d’une plateforme numérique à même de favoriser la communication et la collaboration telle que le système de gestion des flux maritimes (SMS

ou "Shipping Management System") ? Allons le découvrir ensemble.

Le système de gestion des transports (TMS)

Le TMS aide les utilisateurs à optimiser les opérations que leurs flottes de transport réalisent au quotidien. Il vise avant tout à TMS imageaider les chargeurs, les transporteurs et les 3PL à planifier et à exécuter le déplacement physique des marchandises de façon à faciliter, entre autres, la prise de décision, le suivi, la gestion de l’inventaire, la planification de l’itinéraire, l’optimisation de la charge et la réduction des coûts.

Le TMS est-il suffisant ?

Malheureusement, la réponse est non, surtout si vous travaillez dans le transport maritime par conteneur. Le TMS a beau être un excellent outil, il ne permet pas de répondre à toutes les complexités inhérentes aux opérations de transport maritime. En effet, ce secteur mobilise de multiples acteurs et parties prenantes basés dans des lieux et fuseaux horaires différents, des chargeurs, transporteurs, 3PL et transitaires aux banquiers, douaniers, courtiers et ports.

Ils ont avant tout besoin d’une plateforme capable de garantir l’efficacité de la communication, de la coordination et de la collaboration entre leurs divers partenaires. C’est là que le système de gestion des flux maritimes (SMS) entre en scène.

Qu’est-ce qu’un système de gestion des flux maritimes ?

L’acronyme SMS (« Shipping Management System ») fait référence à une plateforme numérique collaborative basée sur cloud, spécialement conçue pour les opérations de transport maritime. Elle permet de connecter les transitaires, les chargeurs, les transporteurs ainsi que tout autre acteur de la chaîne logistique, et de s’assurer qu’ils disposent tous des mêmes informations. En faisant appel à un système de transport à fichier unique, le SMS réduit également le temps passé à envoyer des e-mails, à passer des appels et à utiliser d’autres moyens de communication pour chaque cargaison. Les entreprises peuvent l’utiliser comme une application autonome, voire le connecter à leur TMS existant.

Cette plateforme numérique présente de nombreuses fonctions et fonctionnalités différentes. Par exemple, celle proposée par Buyco, l’inventeur du SMS, peut être utilisée, entre autres, pour les processus les plus importants, le suivi des conteneurs, la gestion des contrats, les bookings et l’agrégation des données.

 

Le TMS versus le SMS : les 7 principaux facteurs à prendre en compte

 

 

 

La transformation numérique est en train d’envahir le monde entier. Aussi, si vous n’avez pas encore suivi le mouvement ou êtes frileux à l’idée de vous tourner vers les nouvelles technologies, voici sept facteurs à prendre en compte :

1. La transmission de données riches

La transmission de données riches est essentielle pour gérer les crises et respecter les délais impartis dans le transport maritime. Toutefois, un TMS faisant appel à l’échange de données informatisé permet uniquement aux utilisateurs d’envoyer des messages simples sous un format oui/non. Par exemple, au moment du chargement, les transporteurs peuvent fournir des indications comme « oui » ou « non », mais ne pourront pas accéder à un texte plus élaboré tel que « Livraison impossible mercredi, mais possible d’ici vendredi ». La plupart des solutions TMS ne permettent pas non plus d’envoyer des messages de suivi alors que les SMS offrent cette possibilité, ainsi que bien d’autres encore.

2. La visibilité en temps réel et la gestion des crises

Pour les responsables logistiques, la clé du succès repose sur l’identification des problèmes avant même qu’ils ne surviennent. Pour ce faire, il convient d’utiliser une plateforme signalant les difficultés en temps réel, chose que beaucoup de systèmes TMS internes sont incapables de faire. En revanche, les SMS aident les responsables à identifier les problèmes en temps réel et à obtenir des informations sur l’emplacement et l’heure d’arrivée prévue de leurs conteneurs.

3. La communication

À en juger par les statistiques, le processus actuel de gestion des flux maritimes nécessite l’implication de dix entreprises et de trois TMS différents, ainsi que l’échange de plus de 200 e-mails, coups de fil, messages, etc. Et lorsque l’ensemble des partenaires se mettent à échanger des informations à partir d’emplacements et de fuseaux horaires différents sans plateforme de communication efficace, il devient alors impossible d’éviter le chaos le plus total. Le SMS est un système unique capable de connecter dix entreprises au même endroit et de leur permettre d’accéder aux informations dont elles ont besoin à tout moment. Les chargeurs et les transporteurs peuvent ainsi partager, sauvegarder, visualiser et effectuer le suivi de différents types de données et de documents en temps réel au sein de leur entreprise, comme avec leurs partenaires. Cela permet de réduire le nombre d’e-mails envoyés de 75 %, ainsi que d’économiser plusieurs heures de travail pour chaque cargaison.

4. Les coûts et la main d’œuvre

Le TMS peut s’avérer assez cher à installer pour les entreprises, d’autant plus qu’elles devront investir du temps et de l’argent pour former le personnel à leur utilisation. Ce n’est pas le cas du SMS : son principal avantage, c’est que son installation ne coûte rien et ne nécessite aucune opération sophistiquée. Il s’agit d’une plateforme prête à l’emploi, c’est-à-dire que quelques jours suffisent pour apprendre et commencer à l’utiliser.

5. La collaboration et la coordination

Tout manque de collaboration entre les partenaires peut entraîner des problèmes opérationnels et, qui plus est, des pertes financières. Les transporteurs se retrouvent souvent eux-mêmes bloqués au port à cause d’un manque de coordination et d’erreurs de transmission au niveau des flux logistiques. Ces retards peuvent nuire aux finances de l’entreprise, surtout si les conteneurs comportent des denrées périssables. Un TMS interne basé sur SAP ne donne pas de très bons résultats en termes de collaboration alors que le SMS a été conçu pour faciliter la coordination en temps réel de tous les acteurs concernés par une même cargaison.

6. L’analyse des données

Les données sont un outil extrêmement puissant et peuvent aider les partenaires à maîtriser leur chaîne logistique, si elles sont utilisées correctement. L’agrégation et l’analyse des données permettent d’améliorer la prise de décision. Le SMS tire parti des mégadonnées pour fournir aux utilisateurs des services d’exécution logistique, les tarifs de transport et les horaires de traversée de multiples transporteurs. Il est également possible d’évaluer les performances internes de l’entreprise à l’aide d’indicateurs clés tels que les délais, les volumes, la réactivité, etc.

7. Les fonctionnalités propres au transport maritime

Le TMS est un outil générique adapté à tous les modalités de transport, et pas exclusivement au maritime. Par conséquent, il nécessitera de votre part des efforts considérables de personnalisation au moment de l’installation afin de satisfaire à vos exigences. Le SMS a, quant à lui, été spécialement développé pour le transport maritime et intègre toutes les fonctionnalités spécifiques à ce secteur, notamment le suivi en temps réel des conteneurs, la gestion des contrats, les bookings, et bien d’autres encore.

Le SMS ne vient pas remplacer le(s) TMS déjà en place au sein de l’équipe chargée de la chaîne logistique de votre entreprise. Il constitue néanmoins une composante cruciale qui va se connecter et fonctionner parallèlement au(x) TMS existants en vue de gérer correctement les flux de transport maritime. Cette plateforme de niche offre davantage de fiabilité à la chaîne logistique et assure la transparence nécessaire pour permettre aux différentes entreprises concernées d’établir des relations de confiance, ce qui n’est pas rien !

Rapport personnalisé gratuit sur vos flux logistiques 

BuyCo se compose d’experts en matière de technologie de gestion des flux maritimes. Nous proposons actuellement aux chargeurs un rapport gratuit sur leurs opérations logistiques par conteneurs. Ce rapport vous permettra d’en savoir plus sur l’impact potentiel des plateformes collaboratives sur cloud sur vos dépenses et votre productivité sur le plan logistique.

Rapport personalisé sur votre logistique maritime 

Vous pourriez être intéressé

Partager
Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
Follow by Email
RSS